Please enter your phone number
and we call you back soon

0:00

Thank you.
We will call you back soon.

Message to contact form

Call me back

Contact Us

Contact Us

Close
Evasions dans les îles de l’Océan Indien conçues par des experts des îles

Notre experte Islandian, Annaëlle Félicie sur le podium !

Post Image
sept. 30, 2019

Notre experte Islandian, Annaëlle Félicie sur le podium !

L’île Maurice, vainqueur de la dixième édition des Jeux des Iles de l’Océan Indien était sous le feu des projecteurs du 19 au 28 juillet 2019. Et parmi l’équipe d’Islandian, l’euphorie était à son comble ! Pour cause ; Une de nos expertes, Annaëlle Félicie, s’est distinguée lors des compétitions de voiles, plus précisément du Laser 4.7, en décrochant la médaille de bronze aux régates qui se sont tenues sur le plan d’eau du Grand-Baie Yacht Club. Retour sur le parcours de cette « louve de mer » !

À seulement 24 ans, Annaëlle Félicie, notre acolyte, a plus d’une victoire à son palmarès. Après avoir participé à de nombreux championnats, cette habitante de Pointe aux Canonniers a devancé la Réunionnaise Charton Swan pour s’assurer de la troisième place dans la catégorie féminine de voile aux JIOI 2019. Une belle prouesse dont toute l’équipe d’Islandian est fière ! Notre experte, qui baigne dans l’univers de la voile depuis sa tendre enfance, a pris du galon au fil des années. Elle est passée de la catégorie Optimist à celle de Laser 4.7 en une poignée d’années.

La Passion De La Mer

C’est en accompagnant son père, qui est skippeur professionnel, à la mer, qu’Annaëlle a trouvé sa passion. Elle y croisait régulièrement des jeunes apprentis de voile. Caressant l’envie de suivre leurs pas, elle s’inscrivit au club de voile de Grand-Baie pour goûter aux premières sensations de la navigation. Trépignant d’enthousiasme dès son premier jour de cours, notre championne en herbe fut d’abord admise dans la catégorie Optimist, représentant officiellement la catégorie Minime de cette discipline, afin de s’initier à sa nouvelle passion. Munie d’un gilet de sauvetage, Annaëlle s’initia tout d’abord aux techniques de manœuvre de base d’un bateau. Petit à petit, la jeune femme prit plaisir à voguer sur les eaux mauriciennes, tout en se laissant porter par un vent de liberté. C’était son moment à elle, son moment bonheur !

« La persévérance est sans doute le plus sûr moyen pour atteindre ses objectifs » disait Mouctar Kaïta. Et ça, Annaëlle l’avait bien compris ! Déterminée à aller jusqu’au bout de ses rêves, elle passait le plus clair de son temps libre, ses week-ends et ses vacances scolaires au club de voile, devenu pratiquement sa deuxième demeure. Elle voulait absolument se perfectionner dans ce domaine qui lui plaisait tant et les résultats ne tardèrent pas à tomber : Encouragée par ses parents et ses sœurs, Anna décida de participer à son premier championnat en 2008 à Maurice, toujours dans la catégorie Optimist, avant de réitérer, l’année suivante, l'expérience en Afrique du Sud.

Prête à relever de nouveaux défis, elle apprit davantage à dompter les vagues et le vent grâce à l’aide de son coach. Après avoir franchi toutes les étapes nécessaires avec brio, elle fut fièrement promue à la catégorie du Laser 4.7. Les compétitions se succédèrent alors, plus rien ne pouvait arrêter notre experte ! Après avoir fait un saut à la Réunion en 2012 pour la coupe de l’Océan Indien, elle représenta avec honneur Maurice aux Jeux des Iles en 2015. Après quoi, c’est aux Seychelles qu’elle mit les voiles en 2016 pour se mesurer aux plus grands de sa catégorie, avant de concourir en 2017 pour la coupe de l’Océan Indien au pays natal. Médailles d’or, médailles d’argent, médailles de bronze … la jeune femme déterminée en collectionnaient ! De tous ses succès, elle chérit tout de même particulièrement cette médaille d’or gagnée à l’arraché lors d’une compétition à la Réunion en 2012. Elle se remémore du flot d’émotions qui l’avait envahi ce jour, un rêve qu’elle accomplissait.

Même si elle est aujourd’hui, arrivée à un niveau professionnel, Annaëlle garde bien les pieds sur terre et admet que cela n’a pas toujours été de tout repos. Malgré ses bonnes connaissances en navigation, notre experte a dû affronter certaines situations délicates lors de ses différentes compétitions. Parfois c’est le vent ou le froid qui lui mettait les bâtons dans les roues … Les aléas de la météo dont personne n’a malheureusement le contrôle. Mais la fois où elle a véritablement eu chaud – et c’est peu de le dire – reste sans conteste, celle, où elle craignit de se faire attaquer par des requins dans le lagon Réunionnais, lors des JIOI 2015. En effet, notre athlète se retrouva à l’eau dans un des spots même réputés pour ses « crises requins ». Au final, plus de peur que de mal notre jeune sportive qui avoue cependant, que ces petits incidents lui ont permis de renforcer son caractère et de développer sa confiance en elle.

Aujourd’hui, Annaëlle poursuit son petit bonhomme de chemin, en essayant de concilier sa vie professionnelle et sa passion pour la voile. Toujours motivée à aller plus loin, cette jeune battante se donne tous les moyens pour réussir. Et cette année encore elle nous l’a prouvé en représentant fièrement l’île Maurice aux JIOI 2019. La médaille de bronze est désormais à son cou. You rock Annaëlle !

Related products

Inspirations

Voyage dans l'Océan Indien

Un séjour familial sur-mesure sous les tropiques, que choisir entre l’île Maurice et Rodrigues ? Coup de foudre pour l’Océan Indien [...]

Find out more

Séjour Romantique aux Maldives

Vous vous êtes certainement dit oui pour de bonnes raisons, et bien que l’on ne soit jamais mieux servi que par soi-même, vous vous dites que l’organisation du voyage de votre vie ou de votre simple escapade en amoureux, mérite toute l’attention des spécialistes en la [...]

Find out more

A la découverte de La Digue aux Seychelles

Episode 1 : « Mes découvertes à La Digue » – Patrice, expert Islandian Seychelles…une destination, un archipel, un bout de paradis ou tout simplement un mot qui pourrait être synonyme de rêve, d’escapade ou de beauté. Nous en avons tous rêvé et mon rêve à [...]

Find out more